La depression du dimanche soir quand on est une fille forte et indépendante

24 février 2019.

La voila qui s approche doucement a la nuit tombée. Elle apparait souvent le dimanche soir , apres avoir passé le week-end entre amis et que tu te retrouves seule chez toi.

La meme ballade depuis deux ans ou je n ai plus eu d hommes dans ma vie.

Etre une fille forte et indépendante n est pas tout les jours rose.

On se doit de montrer qu on va bien, qu on sourit . Quand garde notre sang froid. Que comme a nos habitudes, on montre que l on a besoin de personnes . Qu on s auto suffit.

Mais certains jours , s auto suffire est il suffisant?

Est ce que nous aussi nous n avons pas le droit de montrer nos failles et simplement faire tomber le masque que l on porte en permanence?

On envie ces couples heureux qui passent le dimanche au coin du feu ou comme aujourd’hui a se ballader et prendre soin l un de l autre.

Parfois , on a juste besoin de chaleur humaine et de ne se soucier de rien. De rentrer et de pouvoir raconter les péripéties de notre journée. D etre entendue et de ne pas devoir toujours entendre les gens et devoir leur montrer a quel point on est forte.

On a juste besoin de quelqu un qui nous prenne dans ses bras et qui nous fait enlever ce masque de femme forte et indépendante pour laisser revenir l enfant qui est en nous.

Même si j ai plus aussi peur des dimanches soirs et cette satanée morosité qui s emparait de moi quand ils arrivaient. Parfois je me dis qu on merite d avoir notre dimanche soir a nous .

Un jour , je trouverais celui qui fera tomber ce masque .

Hell T

Advertisements

2 thoughts on “La depression du dimanche soir quand on est une fille forte et indépendante

  1. Le blues du célibat, cet enfer de glace !
    Oui, je connais ce sentiment étrange, qui nous fait osciller entre une impression de liberté sans égale et un profond désarroi…
    Dans ces moments là, une chose est primordiale, c’est d’avoir un réfrigérateur aussi vide que son grand lit ! Parce que se gaver de nourriture pour compenser le manque affectif, c’est le piège qui se referme !
    Et alors là, pour maintenir le cap vers la voie de l’engagement, enfin, pour mettre un terme à cette situation « pesante » et satisfaire cette boulimie de rencontres qui nous taraude, ça peut devenir compliqué !
    En fait, on navigue entre 2 routines : la routine de la solitude & la routine de la vie de couple bien rangé… Mais entre ces 2 extrêmes, il doit y avoir une situation d’équilibre.

    ..Bon dimanche….

    Liké par 1 person

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

You are commenting using your WordPress.com account. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

You are commenting using your Google account. Déconnexion /  Changer )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

You are commenting using your Facebook account. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s